Skip to content

Russie : Une reprise de croissance printanière timide entre temps froid et fortes pluies

Plusieurs vagues de froid ont été observées à la fin de l’hiver, augmentant le risque de dégâts de gel hivernal dans les zones les plus exposées (basses températures et faible enneigement).

Un début de printemps caractérisé par de fortes précipitations a conduit à une situation hydrique favorable à long terme pour le potentiel blé d’hiver.

Dans les districts Sud et Caucasien, le retard de croissance printanière, certainement dû à la tendance froide en fin d’hiver, est négative pour le potentiel. Mais la situation hydrique favorable pourrait certainement compenser ce problème en termes d’élaboration du rendement. A surveiller!

Source: Geosys – Agriquest tool.

Pour en savoir plus sur les conditions climatiques et les estimations de production au Brésil ou ailleurs, n’hésitez pas à nous contacter.

Share This Post

Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on email

More To Explore